Odysseus Max Bruch

Odysseus Max Bruch choeur et orchestre Paris 1 Panthéon SorbonneAffiche concert Odysseus

Nous avons le plaisir de vous convier jeudi 30 juin à 20h,
Grand Amphithéâtre de la Sorbonne,
à une grande fresque opératique tirée de l’Odyssée, une première française !
>>> Odysseus de Max Bruch
Oratorio pour solistes, chœur et orchestre
direction : Guilhem Terrail
avec le Chœur de Paris 1 Panthéon-Sorbonne,
Matthieu Lécroart dans le rôle d’Ulysse,
Anne-Victoria Ahumada, Estelle Béréau, Olivier Déjean
Odysseus (Ulysse) déploie des tableaux colorés extraits de l’Odyssée, en neuf parties détaillées ci-après, que nous chanterons en français.
Si le cœur battant des cordes au 1er mouvement du concerto pour violon de Max Bruch nous touchait au plus profond, il ne fait pas de doute que les grâces de Calypso et des sirènes, le récit poignant de Pénélope, l’écume de la tempête et la liesse d’Ithaque nous embarquent sans réserve en compagnie de
l’“un des plus chaud et des plus enveloppants des compositeurs germaniques”.
_________________________________

Billetterie :
https://urlz.fr/i3LQ
(réservation obligatoire pour accéder à la Sorbonne)

_________________________________
Déroulé de l’œuvre :
Introduction : un récit généralement calme où la violence des éléments et des dieux demeurent contenus, évoquant une mer belle.
I. Ulysse sur l’île de Calypso – chœur des nymphes, Ulysse, Mercure : le ton est empreint de fraîcheur et de grâce légère.
II. Ulysse dans les Champs-Élysées – chœur des compagnons d’Ulysse, Ulysse, chœur des ombres : au royaume d’Hadès, les trépassés expriment tour à tour angoisses et regrets.
III. Ulysse et les Sirènes – chœur des compagnons, chœur des sirènes, Ulysse : les sirènes flattent les vainqueurs de Troie et tentent de les piéger par le charme de leur chant.
IV. La tempête – chœur, Ulysse : Neptune abat la violence des éléments sur les marins. Le mouvement musical suit celui des eaux déchaînées dans la furie des éclairs, une fausse accalmie repartant en tourbillon destructeur, et enfin l’apaisement du péril surmonté.
V. L’affliction de Pénélope : Pénélope exprime la cruauté de l’absence.
VI. Nausicaa – Nausicaa, chœur des jeunes filles : Ulysse et ses compagnons ont fait naufrage chez les Phéaciens. La fille du roi et ses compagnes vantent les vertus du “carpe diem” et conduisent les héros au palais d’Alcinoüs.
VII. Festin chez Alcinoüs – chœur, Ulysse, Nausicaa, Arété : Ulysse est accueilli avec chaleur mais la tristesse le gagne, le désir de retrouver les siens s’exprime dans un chœur empreint de nostalgie et d’espoir, il reprend la mer.
VIII. Pénélope tissant le voile : la gravité s’accroît graduellement jusqu’au désespoir dans ce solo d’une grande tension émotionnelle.
IX. Le retour – Ulysse, chœur des nautoniers : Ulysse et ses compagnons regagnent Ithaque et s’apprêtent à affronter les prétendants imposteurs.
X. Fête à Ithaque – Ulysse, Pénélope, chœur : Ulysse s’introduit dans sa demeure sous l’apparence d’un mendiant. Introduction rythmée, suspens, détente soudaine : les imposteurs sont tués et Ulysse triomphe.
Final – chœur : dans une conclusion à la fois ample, pleine d’élan et d’éclat, le chœur donne libre cours à l’allégresse du peuple d’Ithaque.
_________________________________

Grand Amphithéâtre de la Sorbonne
47, rue des Écoles
75005 Paris
Informations :
https://asso-choeur.pantheonsorbonne.fr/
Contact :
choeurparis1@gmail.com
Notre association est soutenue par l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.